Médicaments contre la gastro-entérite

Sommaire

 

En cas de gastro, les médicaments ne servent qu’à atténuer les symptômes. Les nausées et les vomissements ne durent que quelques heures. En cas de nécessité, on peut en diminuer l’intensité à l’aide d’un médicament contre les vomissements (antiémétique) en sirop enfant ou en comprimé à faire fondre sous la langue (lyoc) à la dose adaptée à l’âge ou au poids du malade.

Quels médicaments en cas de gastro-entérite ?

Inutile de rappeler qu'en cas de virus, les antibiotiques ne servent à rien. Un traitement médicamenteux simple suffit à atténuer les symptômes de la gastro.

  • La diarrhée doit être respectée autant que possible. Seule la nécessité de la freiner quelques heures, le temps d’un transport en commun par exemple, peut justifier la prise d’un antidiarrhéique de type inhibiteur de la motricité intestinale à base de lopéramide.
  • Il est possible d’utiliser un médicament antisécrétoire de type racécadotril (Tiorfan©) qui diminue le volume d’eau dans les selles sans en inhiber l’évacuation, ce qui améliore le confort et réduit légèrement le risque de déshydratation. Ces médicaments existent en sirop et en comprimés au dosage adapté à chaque âge.
  • Les douleurs abdominales sont en partie soulagées par des pansements intestinaux à base de diméticone (Polysilane) en gel ou d’argile en sachets de poudre. Les antalgiques n’ont aucun effet.
  • La fièvre ne mérite aucun traitement jusqu’à 38,5 °C, sauf de découvrir le malade pour éviter qu’elle monte artificiellement. À partir de ce niveau, rare dans les gastro-entérites virales, une dose de paracétamol adaptée à l’âge ou au poids est justifiée.

Tous ces médicaments peuvent être remplacés par des produits homéopathiques chez les personnes qui préfèrent cette médecine.

Consulter la fiche pratique

Gastro : médicaments facultatifs mais hydratation indispensable

Lors d'une gastro chez un bébé ou chez une personne âgée, la déshydratation peut être fatale. La réhydratation par voie orale est impérative pour compenser les pertes en eau et en sels minéraux. Le vieux réflexe qui consiste à réduire les boissons en croyant réduire le volume de diarrhée conduit directement la déshydratation catastrophique. Il ne faut utiliser :

  • ni de l’eau pure, du robinet ou en bouteilles, car elle ne contient pas de sels minéraux et risque d’accentuer les déficits en sel ;
  • ni un soda sucré, trop concentré et qui attire l’eau du sang dans l’intestin ;
  • encore moins un soda caféiné (cola, boisson énergétique) dont le contenu en caféine stimule la motricité intestinale.

Médicaments contre la gastro : la solution de réhydratation orale (SRO)

On utilise uniquement une solution (ou soluté) de réhydratation orale (SRO) composée d’un mélange sucré-salé agréable à boire. Neuf marques commerciales sont disponibles en pharmacie sous forme de poudre en sachets (remboursés sur prescription du médecin pour les enfants de 0 à 5 ans).

  • Un sachet est dilué dans 200 ml d’eau soit l’équivalent d’un biberon, à conserver au frais.
  • Chez le nourrisson, la SRO est proposée par petites quantités (quelques gorgées, voire à la petite cuillère) à intervalles réguliers de 10 à 15 minutes et après chaque vomissement, puis en quantités plus importantes quand les vomissements ont cessé.
  • Chez l’enfant plus grand, lui laisser le biberon ou la petite bouteille de solution à disposition en veillant à ce qu’il boive quelques gorgées tous les 10 à 15 minutes au début.
  • Continuer la réhydratation tant que dure la diarrhée ou sur avis du médecin.
  • Chez les personnes âgées, laisser la bouteille à disposition en veillant à une prise régulière, indépendante de la sensation de soif.

Si ces méthodes sont impossibles (en cas de vomissements sévères par exemple), le malade doit se rendre à l'hôpital afin d'être perfusé, c'est-à-dire hydraté par voie intraveineuse.

Une étude montre toutefois que, chez les enfants âgés de 6 mois à 5 ans ne présentant pas de déshydratation sévère ni de facteur de risques, avant d'en arriver à cette extrémité, donner du jus de pommes dilué est au moins aussi efficace avant 2 ans, et plus efficace après 2 ans, que le SRO (alors qu'en principe les boissons sucrées sont déconseillées en cas de gastro-entérite). N'hésitez pas à en parler avec votre médecin.

Probiotiques

Par ailleurs, il est possible de coupler ces mesures de réhydratation à une prescription de probiotiques : la levure Saccharomyces boulardii CNCM I-745 (qui régénère la flore intestinale) et la bactérie Lactobacillus rhamnosus GG qui permettent de réduire la durée et l'intensité des symptômes de gastro-entérites. Dans une moindre mesure, on peut aussi employer les souches Lactobacillus reuteri DSM 17938 et Lactobacillus acidophilus LB.

Recette de solution de réhydratation orale maison

Il est également possible de faire soi-même sa solution sucrée-salée en mélangeant :

  • 1 litre d'eau ;
  • environ 4 cuillères à soupe de sucre ;
  • ½ cuillère à café de sel fin.

À noter : la gastro-entérite virale est si fréquente chez le nourrisson qu’il est prudent d’avoir chez soi une petite réserve de sachets de SRO au cas où la diarrhée débuterait la nuit ou quand la pharmacie est fermée.

Ces pros peuvent vous aider